L'abus d'alcool est dangereux pour la santé
A consommer avec modération

Notre histoire

Je n'avais aucune prédisposition pour le milieu viti-vinicole (Je ne suis pas originaire d'une région viticole et encore moins issu d'une famille vigneronne). Né en Bretagne où je passe mes 20 premières années, je m'installe dans la capitale en 1982. Jusqu'alors mon intérêt pour le vin était très limité. Histoire de combler mon ignorance, j'achète un livre de poche " Connaissance des vins de France ". La lecture de ce livre me fait prendre conscience de mon manque de connaissance dans ce domaine. De la simple curiosité initiale, je me prends de passion.

En 1984, ma rencontre avec Alain Segelle (sommelier de renom !) sera déterminante. Pendant de nombreuses années je fréquente son école de formation du CIDD où je renforce mes connaissances. Tout ce qui touche aux principes et techniques de vinification, à la dégustation et à la vigne me passionne de plus en plus et je me documente énormément, au point de ne lire pratiquement que ça. Je rencontre quelques vignerons et participe à plusieurs reprises aux vendanges et au travail de cave (notamment à Vendôme, au Domaine du Four à Chaux).


En 1995, pour des raisons professionnelles (dans un tout autre domaine), je m'installe dans le Sud Est de la France, tout près d'Avignon. Je fais la connaissance de Claude Fonquerle (A cette époque au pied du Ventoux et aujourd'hui dans l'élite du Minervois au Domaine de l'oustal-blanc) qui me communique sa passion et son perfectionnisme. Dans cette région, baignée de soleil et de vignes, l'envie de faire mon propre vin se dessine. Entre 1997 et 2000, je m'amuse à grappiller et je vinifie dans mon garage (les fameux vins de garage !). Pendant quelques années l'idée d'une possible reconversion me hante, sans jamais oser franchir le pas.


En 2009, je mets un pied dans le milieu viticole en achetant une petite parcelle de vignes classée en Côtes du Rhône Village Laudun… du rêve, je passe à la réalité. Toute ma famille me soutient… et me supporte dans ces moments où la passion l'emporte sur beaucoup d'autres choses. Mon 1er millésime sera donc le 2009 en produisant à peine 10 hectolitres. L'année suivante, je reprends en fermage des parcelles classées en Côtes du Rhône.


L'aventure est lancée…

 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now